Psychologie clinique, psychothérapie...

La psychothérapie est un ensemble de soins qui se base sur l'utilisation de moyens psychologiques à travers la relation thérapeutique dans l'obtention d'une réduction des symptômes ou de la modification de la structure de la personnalité.
Les théories de référence sont nombreuses.
La psychothérapie est universellement reconnue comme thérapie de l'esprit, du mental.
Il s'agit de la rencontre de deux ou plusieurs personnes, dont une se définit elle-même comme ayant besoin d'aide, tandis que l'autre possède et lui sont reconnues des qualifications personnelles et des connaissances théoriques et techniques qu'elle utilise pour aider l'autre à produire un changement.
L'état de malaise et de souffrance peut se manifester au travers d'une vaste gamme de symptômes tels, l'anxieté, l'angoisse, la dépression, les phobies, les crise de paniques, les crises d'identité, des difficultés dans les rapports interpersonnels ou intimes, des troubles de l'alimentation, la dépendance de substances toxiques, des troubles de la personnalité, des problèmes de couple ou de famille.
Les symptômes ou le malaise existentiel peuvent apparaitre précocemment dans l'enfance, à l'adolescence, à l'âge adulte et bien sur à un age plus avancé.
La psychothérapie tend vers une évolution psychologique de l'individu, pour favoriser son développement et sa croissance et que ce processus aille au delà de la disparition des symptômes en direction d'un processus libre et constant d'adaptation créatif à la réalité.

PsychologieSelon, Paul Watzlawick, l’authenticité conditionne la relation.
La confiance entre deux êtres ne peut s’établir que si chacun est fiable, à soi-même et à l’autre en conséquence.
La qualité de la relation humaine passe par notre capacité à voir ce que nous sommes, à ne pas nous abriter derrière une façade car celle-ci apparaitra tôt ou tard et les dégats seront considérables.
Cela implique vigilance et questionnement, car il est toujours plus facile, par exemple, de se fâcher contre l’autre que de découvrir sa propre mauvaise humeur.

Bien que nous passions beaucoup de temps à nous parler, nous ne nous écoutons pas.
Etre entendu par l’autre est fondamental. C’est ainsi que peut naitre le sentiment de compter à ses yeux, d’être considéré et respecté pour ce que nous sommes. Cela permet de franchir bien des barrières,culturelles, religieuses, raciales, et de parvenir à une rencontre de personne à personne.

L’authenticité, condition de la relation :
" Dans mes relations à autrui, j’ai découvert qu’il ne servait à rien, à long terme, de me conduire comme si j’étais ce que je ne suis pas."

psychothérapie

"Que ses propos soient superficiels ou profonds, j’écoute celui qui s’exprime avec tout le soin, toute l’attention et toute la sensibilité dont je suis capable.
Lorsque cette attention existe, la communication s’établit et elle conduit à son tour à une meilleure compréhension
."
Carl Rogers

psychothérapie

"L'empathie c'est, à la vitesse de l'éclair, sentir ce que l'autre sent et savoir qu'on ne se trompe pas, comme si le cœur bondissait de la poitrine pour se loger dans la poitrine de l'autre. Sans le cœur, il n'y a pas d'empathie, car avoir du cœur, c'est sortir de soi, mais il faut ressentir l'autre jusqu'à presque le devenir, il faut en même temps maintenir une distance sous peine de sombrer dans la fusion."
Christian Bobin